2011 07 27 Tour de l'Oisans et des Ecrins en Duo avec Alex

Publié le 22 Août 2011

Le lien sur le récit sur Kikourou:

Pas de vrai récit, pas trop envie mais plutôt juste m'expliquer ce qu'il s'est passé.
2011 6987 
Pour griller tout suspens, Alex a assuré sur le premier duo (Les 2 Alpes - Vallouises) malgré des conditions dantesques de pluie... et c'est moi qu'ait lâché prise à la Chapelle en Valgaudemar (à peu près la moitié en distance de ma portion): Abandon!!!
 
Que dire? Je ne me suis pas senti dans la course très vite, pas le bon jour, pas le peps... l'envie s'est vite évaporé, dans le Col de la Valette quand j'ai senti que le jus n'y était pas, j'ai déjà dû prendre ma décision. Le Col de Gouiran et celui de Vallompierre n'ont fait que confirmer.
Arrivé à la route avant la Chapelle, Alex m'attend et j'ai juste à lui annoncer que j'irais pas plus loin. Je file sur le bitume, grille les dernières cartouches possibles et rend mon dossard. C'est pas le bon jour.
 
La seule chose aujourd'hui qui me chagrine, c'est le duo... Fais chier de lâcher prise quand tu fais une équipe!
Même si Alex me "console" en disant que lui il a fait sa course, j'ai juste ce goût amer d'avoir lâché une "équipe". Même si ça fait partie du sport... c'est la loose. 
J'espère que j'aurai l'occase de me rattraper avec Alex.
 
Par contre je ne regrette pas mon abandon. J'ai ma petite expérience personnelle d'ultra depuis l'UTMB 2003, et une connaissance de moi même et de mes sensations. Je suis en phase et j'ai respecté tout ce que j'avais ressenti suite à mes UTMB 2008 et 2009.
Contrairement à ce qu'on peut beaucoup lire sur les forums, même si il semble que l'on pourrait aller plus loin, il faut aussi savoir lever le pied et se "préserver" physiquement, mentalement... sauvegarder l'envie.
Cet état d'esprit jusqu'au boutiste ne peut être  valable que le temps d'accomplir ces premières courses (je l'ai appliqué pour moi en 2007), mais ne me semble pas viable pour le plaisir dans ce sport.
 
Oui, mais pourquoi cet état, ce "c'était pas le bon jour"?
Beaucoup de choses bien sur: 
- professionnellement une période chargés: mon collègue viré, trouvé un nouveau job de mon côté, ma démission, le au revoir à mes anciens collègues
- une semaine à la maison avant la course à décompresser (totalement, peut être un peu trop)
- la vente de mon appartement avec une signature du compromis le mardi matin avant de partir chez Alex
Du coup malgré la grosse motivation autour de cette course que j'avais en mai/juin, les derniers temps avant la course je n'étais pas prêt mentalement.
Je me suis du coût éclaté à suivre Alex sur sa partie, et finalement sans me sentir vraiment dedans pour ma part.
Je suis plus parti passer un week-end avec un pote que me taper 97 bornes et 7500 m de D+
 
Malgré cet abandon, quelques faits marquants qui resteront de sacrés souvenirs:
- le top confort du camion d'Alex. Le pied pour suivre un coureur
- la pluie sur la course pour toute la portion d'Alex
- d'avoir vu le Ricky... pas assez longtemps
- le boulot d'Arnaud pour avoir sorti cette course, et le boulot de tous les bénévoles... du top confort
- revoir tout plein de tête du Défi
- mon bouquinage dans le camion en attendant les coureurs au Chazelet
- le coup de moins bien d'Alex à Monetier, prêt à laisser tomber et malgré mon peu d'envie de courir le sentiment de frustration si jamais Alex s'arrête. Et Alex qui se recharge et qui repart.
- l'abandon de Mathias au Pont d'Arsine alors que je viens de voir passer Alex et que je finis mon chapitre. Mathias profite du camion pour s'arrêter. Me suis senti un peu responsable sur le coup.
- mon "coma" de sommeil à Vallouise: alors que je n'ai pas réussi à dormir de la journée, je m'endors vers 21H00, n'entend pas mon réveil, n'entend pas Alex qui tape à son passage sur le camion et ne l'entend pas de nouveau quand il vient récupérer son sac dans le camion!
2 heures après son arrivée, il vient quand même me réveiller!
Je dois partir 15/20 min après... le démarrage est laborieux
- les 4 lynxs vu dans la montée d'entre les Aygues: bien après les dernières habitations, un bruit inconnu m'alerte, 2 paires d'yeux me fixent dans le nuit au dessus du chemin, je pense à des chats mais suis étonné si loin d'habitations. J'éclaire une paire d'yeux, un profil de tête de chat se découpe mais un peu plus grosse qu'un chat et surtout des oreilles plus grande et pointus... Wahouuuu, je flippe, et trace sur la route en me décalant sur le bord opposé surtout quand 2 autres paires d'yeux brillent dans la nuit
- le passage au Pas de la Cavale
- le plaisir de revoir Chrystelle au Col de la Valette
- arriver à griller quand même 2, 3 cartouches sur le bitume pour arriver à La Chapelle
- la pièce de viande saignante avec frite que l'on s'envoie avec Alex en terrasse à la Chapelle
- l'arrivée de Lucas Humbert en vainqueur au 2 Alpes; beaucoup de plaisir de le voir gagner cette course.
Sans connaître beaucoup Lucas, nous étions ensemble sur le Défi 2009 et les quelques fois où l'on s'est recroisé était vraiment sympa. Bref c'est sympa de voir gagné un mec sympa!
- le plaisir d'avoir passé ces 2 jours avec Alex

Rédigé par Philippe Team Trajectoire

Publié dans #LES COMPETS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article