2020 07 12 OTMB2020

Publié le 18 Juillet 2020

Ca me trottait dans la tête quand même pour cette année. Mais comment l'intégrer dans mon calendrier sans le surcharger et me crever? Et sans devenir égoïste et penser et ne faire que ça.

Le week-end du 14 juillet se libére cette année, du fait de l'annulation du festival d'Avignon, puis Céline inscrit Lola a un stage de danse africaine (compris le lundi et surtout le mardi 14).

Du coup on sera à la maison.

Et surtout Céline me connait et est capable de me dire « va-z-y ».

Elle est surtout capable de me laisser vivre ces moments-là.

 

Mais j'ai quand même sacrément peur de nouveau. Et surtout il m'attend trois jours de fou en Belledonne le week-end du 24/25/26 juillet avec Jean et Julien. Faut pas me griller non plus !

En bonus, cette semaine on est sorti le mardi avec Jean + le mercredi avec Jean, Yannick et Romain pour une sortie d'anthologie où on s'est bien tiré la bourre. Fatigue!

Bon finalement la décision se concrétise le samedi puisque je réserve les refuges à cette date-là.

Au final le refuge Robert Blanc ne prend plus de résa, je suis obligé de filer jusqu'à Maison Vieille. Le découpage de mes 3 j sera donc le même que l'an dernier (tant pis pour ma tentative d'essayer d'équilibrer le premier et deuxième jour). Hébergement à Champex pour la soirée de la deuxième étape.

Bon j'ai quand même en tête 2 variantes le jour 1 et 3 .

Jour 1: Lacs Jovet, col d'enclave, Refuge Robert Blanc, Col de la Seigne.
Celle-là m'inquiète et j'hésiterais jusqu'à la bifurq pour la tenter. Le col d'Enclave m'a été décrit bien raide par mon Gillou, puis tout le cheminement jusqu'à Robert Blanc puis au col de la Seigne est moins tracé, plus alpin et peut-être barré par des névés.

Jour 3: Champex Fenêtre d'Arpettaz Col de la Balme, plutôt que Champex, Bovines, Trient, Col de la Balme

Pour la variante du jour 1, le samedi avant mon départ je file même au vieux à Bebertville acheter des crampons de baskets.

 

Comme l'an dernier, le petit récit de ces 3 journées est issus de mes résumés strava mais un peu complété.

2020 07 12 OTMB20202020 07 12 OTMB20202020 07 12 OTMB2020
Otmb20#1 One more time

La même pensée que l'an dernier en traversant Cham. Dans quoi je me lance! En suis-je capable?
Bon je me connais aussi, pas trop réfléchir, et lancer calmement l'activité.

Une pensée va m'obséder jusqu'au Chalet de la Balme dans la montée du Bonhomme: Lacs Jovet ou pas? Lac Jovet ou pas?

 

Col du Tricot, tout va bien, je croise un groupe sympa, les prends en photo.

Contamines, je ne veux pas m’arrêter autant que l'an dernier: 1- parce que je cogite à mort sur le passage par Robert Blanc, 2- pour l'envie de ne pas arriver trop tard à Maison Vieille.

Au chalet de Balme, le mec du refuge me déconseille de passer: "En basket, oulalala".

Je monte un peu jusqu'à la bifurq et questionne un mec qui redescend avec ses enfants mais qui me semble sûr. Des infos fiables, il a campé au lac avec ses gamins, mais il sait que ça passe et me conseille d'y aller.

Allez Go!

Beaucoup de monde jusqu'aux Lacs. Donc j'enchaîne direct.

Col d'Enclave: col majeur!

Gillou ne m'avait pas menti, c'est raide et sacrément alpin. Un beau plaisir!

Je récupère sur la fin une nana venant du col Joly.

Je mange la fin de mon sandwich acheté au Contamines.

Puis jonction vers refuge Robert Blanc: je serre les fesses, en bave dans le col de la Grande Ecaille (plus de chemins à la montée), j'essaie de me dépêcher, alors que je suis mort (merci les copains la semaine précédente), car la météo semble se dégrader, je teste les Nortec, 1, 2, 3 fois ...

Je passe enfin Robert Blanc, et là c'est sans fin pour arriver au Col de la Seigne, et pas facile, et les névés se passent toujours en dévers,
Et tout ça fini par un purée de raidard, puis des câbles... Je suis arrivé au col de la Seigne défoncé !

 

Franchement cette partie m'a pompé un max d'énergie. Je n'en ai pas profité comme j'aurais voulu/cru.

Et au col, y avait encore un bout à finir!

Mais heureusement derrière le col de la Seigne, la météo est meilleure et les nuages restent accroché côté français et sur les sommets.

Je repars un peu plus serein, en terrain connu, et surtout sans difficulté technique.

La montée après le lac Combal se fera rythme tranquille avec pleins de marmottes, et la descente sur Maison Vieille me laisse un bien meilleur souvenir que l'an dernier où j'étais à bout!

Et puis arriver tôt est bien agréable: douche, lessive, coup de fil, massage...

Repas sympa avec 3 trailers-euses faisant le tour sur 4.5 j

61 km / 4373 m D+ / 12H45

2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
Otmb20#2 Where is my mind

Du coup aujourd'hui c'est (presque) étape de repos par rapport à hier ?
Bon faut quand même les faire
Mais pas de difficultés... Et le sentier du val Ferret c'est limite abusé tellement c'est agréable, roulant, bien rangé, pas de cailloux qui dépassent

Bonnatti: un thé, un coca, un cookie

Grand Col Ferret: fini au gaz il me semble.

La descente m'alertera sur mon releveur, ça se grippe au fer et à mesure. Courir léger!
En Suisse c'est toujours aussi beau et les chalets magnifiques
Mais pourquoi cette montée à Champex casse les pattes comme ça

 

J'ai essayé de faire un peu de cryo en arrivant dans un torrent, en 20 secondes j'ai cru que j'avais perdu mes chevilles... OK l'eau descend bien des glaciers ?

Douche, lessive, coup de fil, massage...
Au menu du soir: fondue... Idéal pour l'étape de demain ?

51 km / 2544 mD+ / 9H40

2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
Otmb20#3 Ma petite gueule d'amour, mon polo, mon ami châtaigne, On va rien lâcher, On va Aimer

Parce que la voix de Bohringer sur la chanson de GCM ''Course contre la honte'' me fout les poils
Fenêtre d'Arpettaz = ❤
C'est beau,c'est magnifique, c'est raide, c'est alpin et pis c'est beau.

C'est un coup de coeur énorme cette variante: la montée das le Val d'Arpettaz, comme la descente sous le glacier de Trient.


Bon par contre faut que j'arrête de faire des tours cette année : je finis avec un releveur en vrac comme pour mon tour du lac!
Dans la montée du col de la Balme, j'ai commencé à avoir bien mal, la descente entre le col et Posette, je me suis dis ouille ça va être compliqué.
Puis 2 traileurs étaient devant moi, je m'arrête manger un mini bout, puis quand je réattaque je me dis si en y allant cool je les rattrape? Bon allez, du coup moins à l'écoute de la douleur. La descente a bien été (je les ai rattrapé)
Puis après c'est tête aux vents, je fais un plein rapido au col des Montet, je sors la musique et je me mets dans la montée, pas réfléchi, à bloc jusqu'au lac blanc.
Après il a fallu redescendre, bon ça fait un peu mal mais ça tient!
On verra la suite!
It's donne
Tutto la posta!

40,5 km / 3181 mD+ / 9H58

2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020
2020 07 12 OTMB2020

Encore une fois une expérience incroyable, une introspection et une vidange intellectuelle apaisante.

Des moments condensés, éternels, courts mais d'une incroyable intensité.

Une parenthèse incroyable, dense, vivante, vibrante...

Un réveil en quittant Cham en voiture... L'ai-je de nouveau bien vécu?


En marge de ce récit, petit retour sur le matos embarqué sur cet OTMB parce que ça pourrait toujours être intéressant pour une fois prochaine !
 
Sur moi
Short
Slip
T shirt
Chau7
Casquette
Lunette
Coupe vent sans manche hyper léger
 
Dans le sac
Veste de pluie
Bonnet ou bandeau
Buff
Gant fin => pas utilisé mais sortit du sac au cas où dans les traversée de névé
Doudoune bien compressé
Tshirt Warm Odlo
TShirt Manche longue sup (?) => finalement porté chaque jour surtout si petit vent
Caleçon de dodo/change
Collant
Pantalon de pluie DKT
Chau7
Crampon Nortec => Un peu déçu, c'est pas fou-fou côté efficacité dans de la neige molle, la surface des crampons est trop faible... Les Camp étaient peut-être mieux...mais plus lourd!
Faut-il des bâtons, un piolet pour la neige?
 
Toilette:
Bout de savon
Mini brosse à dent
mini dentifrice
Mini serviette (genre bout de tissu éponge 15à20*15à20 cm) => attention c'est petit hein. On s'essuie pas vraiment, on s'assèche, c'est compliqué de le passer dans le dos... Mais ça fait le job c'est léger et ça sèche + vite
Huile massage Arnica dans une petite fiole => j'adore massage relaxant le soir, "d'échauffement" le matin, et "graissage" relaxation des pieds
Trousse de "secours" : aiguille pour écharde, strap, quelques pansements, lingettes désinfectantes, mini ciseaux, tire-tique
 
Nuit:
Sac à viande
Duvet (?)
 
Autres:
Frontales + batterie recharge (plutôt que chargeur?) => pris qu'une batterie. Ca doit suffire pour moi... Si on se perd 2 nuits complète ça craint vraiment!!!
CI, Chèques, CB, monnaie
Chargeur tel => mon tel doit pouvoir tenir les 3 j en utilisation basse
Chargeur montre => oui ma montre n'est pas hyper fiable niveau chargement... Si on veut la trace dans la montre c'est mieux,
Micropur
Sandale de refuge (j'avais récupéré des trucs dans un hotel) => nickel
Duvet de survie => si  duvet, prendre qu'une couv de survie
 
Bouffe:
Pastille électrolyte pour la flotte => J'sais pas pourquoi, j'en ai pas eu très envie au début. Par contre le 3eme jour, ça m'a fait du bien je pense
2 gels /j => peut-être 3, parce que je me suis rendu compte que c'était pas mal aussi pour mettre dans la flotte en boisson énergétique, et ça apportait un autre goût
2 barres/j => des pattes dates/bananes de chez Aptonia
2 paquets haribo/j => A mort les petits ours et les paquets de schtroumphs
1 snickers /j => j'avais remplacé par des barres Energize de chez Powerbar acheté à DKT goût banane. Côté apport je pense pas mal
Noix de Cajous => le truc salé de secours
Pour info supplémentaire:
Jour 1 j'ai acheté un sandwich + 1 btl de coca
Jour 2: 1 coca+1 thé+1 cookie
Jour 3: nada
 
Jour 2 et 3: je n'ai pas mangé le midi à part mes vivres de courses.

Rédigé par Philippe PL

Publié dans #LES COMPETS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article