La paternité

Publié le 18 Septembre 2019

Photo Céline

 

Un matin, en allant au travail, dans les pensées qui m'accompagnent en vélo... Une évidence m'a sauté aux yeux.


Ma paternité a été la pièce manquante de mon être. Sans le savoir. Sans y penser. Sans avoir jamais non plus ressenti de manque. 
Sans même me douter qu'il pouvait me manquer une partie de moi.
Je suis, ou du moins je pense être, enfin complet. Comme jamais je ne l'ai été.


Sans pouvoir comprendre ce changement, cette complétude, ce sentiment de plénitude.

Cela peut s'imaginer à travers les dires de ceux qui l'ont déjà vécu ou qui le vivent, mais ne peut se ressentir autant que lorsque cela se vit.

 

Alors oui, j'ai perdu absolument toute tranquillité d'esprit, et resterait en permanence, à vie, inquiet, soucieux, angoissé du devenir de ma fille et des dangers présents dans nos vie et sa vie.

 

Mais tellement heureux, complet, de chaque jours l'a contempler, la voir grandir et partager l'amour qui nous lie.

Rédigé par Philippe PL

Publié dans #DIVERS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article